Les mesures pour l'eau en Vienne et Creuse

Programme de mesures en faveur de l'eau - Chiffres clés Vienne et Creuse
Chiffres clés du programme de mesures pour le sous bassin Vienne et Creuse

mai 2016

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Des mesures nécessaires pour…

Les milieux aquatiques, avec 659 mesures réparties de manière plutôt homogène sur le sous-bassin et un coût de plus de 116 millions d’euros : près de 50 millions d’euros pour la restauration de la continuité écologique, environ 40 millions d’euros pour la restauration de l’hydromorphologie des cours d’eau et 15 millions d’euros consacrés à la réduction de l’impact des plans d’eau.

L’assainissement, avec un investissement de 75 millions d’euros qui se décline en 429 mesures réparties principalement autour de Poitiers et Châtellerault et une partie du sud et de l’est du sous-bassin (Limoges, Guéret, Rochechouart). Le traitement des eaux usées (40 millions d’euros) et la réhabilitation de réseaux d’assainissement (21 millions d’euros) sont les deux axes d’interventions majeurs. 7 millions d’euros accompagnent aussi la mise en place d’études globales et de schémas directeurs sur le sous-bassin.

La quantité d’eau, avec un investissement d’environ 69 millions d’euros et 23 mesures. Une partie importante du montant est consacrée à la mise en place d’une ressource de substitution sur le bassin du Clain. De façon générale sur le bassin Vienne et Creuse sont également prévues des mesures visant à réduire l’impact hydrologique des plans d’eau.

Les interventions du domaine Agriculture demeurent non négligeables sur le sous-bassin du fait des pollutions des nappes par les nitrates et les pesticides, en particulier sur l’aval qui compte 23 captages prioritaires.

 

Répartition des mesures en faveur de l'eau par sous domaine - Vienne et Creuse
Répartition des mesures par domaine pour le sous-bassin Vienne et Creuse

mai 2016

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Partager cette page sur :