Les mesures pour l'eau en Loire moyenne

Programme de mesures en faveur de l'eau - Chiffres clés Loire Moyenne
Chiffres clés du programme de mesures pour le sous bassin Loire Moyenne

mai 2016

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Loire- Bretagne - sous bassin Loire Moyenne

Les chiffres clés :

  • 1,9 millions d'habitants en 2009
  • 27 300 km²
  • Coût estimé des actions pour les 6 années : 334 millions soit 12% du programme de mesures du bassin
  •  1 600 mesures

Des mesures nécessaires pour…

Les milieux aquatiques, avec 918 mesures, réparties pour les principales actions de manière plutôt homogène, et un coût estimé à plus de 130 millions d’euros. 63 millions d’euros sont consacrés à la restauration hydromophologique des cours d’eau tandis que la restauration de la continuité écologique représente 27 millions d’euros. Une partie importante concerne la réduction de l’impact des plans d’eau (15 millions). Ce territoire est en effet marqué par un risque « hydrologie » important lié, d’une part aux prélèvements pour l’irrigation, et d’autre part aux étangs sur cours d’eau. Ces derniers sont à l’origine de dysfonctionnements du milieu aquatique : évaporation qui accentue les étiages, élévation de la température des eaux qui affecte la biologie et favorise l’eutrophisation.

L’assainissement des collectivités, qui représente une investissement de plus de 84 millions d’euros et presque 120 mesures réparties principalement au sud du sous-bassin (Montluçon) et autour des centres urbains (Tours, Orléans, Bourges, Châteauroux). Le poste de dépenses le plus important concerne le traitement des eaux usées pour plus de 60 millions d’euros, dont 40 millions pour reconstruire la station d’épuration de Bourges. 16 millions d’euros sont par ailleurs prévus pour la réhabilitation des réseaux d’assainissement.

L’agriculture, avec un coût de plus de 70 millions d’euros et 235 mesures pour un territoire couvert à 50 % par des terres agricoles. La répartition des mesures est très hétérogène et se fait principalement autour de Loches, Orléans, dans l’est du sous-bassin et au nord et à l’ouest de Blois. Il s’agit de territoires en fort aléa d’érosion des sols ou faisant actuellement l’objet d’une dynamique de lutte contre les pesticides. Plus des deux tiers des mesures visent la réduction des apports diffus, la réduction des transferts des nitrates et de l’érosion et enfin le conseil, la sensibilisation et l’animation.

247 mesures concernent le domaine de la connaissance, ce qui en fait le deuxième domaine d’intervention en nombre d’actions mais pour un coût relativement faible. La plupart de ces mesures visent à développer l’animation des contrats territoriaux et des Sage.

En matière de quantité d’eau, des mesures visant la création de retenues de substitution concernent les périmètres des Sage Yèvre-Auron et du Cher amont en aval de la limite départementale entre le Cher et l’Allier.

 

Répartition des mesures en faveur de l'eau par sous domaine - Loire Moyenne
Répartition des mesures par domaine pour le sous-bassin Loire Moyenne

mai 2016

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Répartition en coût

  • 6 % pour la quantité d'eau
  • 4 % pour la connaissance
  • 21 % pour l'agriculture
  • 25  % pour l'assainissement
  • 3 % pour l'industrie
  • 41 % pour les milieux aquatiques

Répartition en nombre d'actions

  • 4 % pour la quantité d'eau
  • 15 % pour la connaissance
  • 15 % pour l'agriculture
  • 7 % pour l'assainissement
  • 2 % pour l'industrie
  • 57 % pour les milieux aquatiques

Partager cette page sur :

DOCUMENT A DISPOSITION

Le programme de mesures 2016-2021 - Loire moyenne
Thème : Sdage 2016-2021

novembre 2015 - Auteur : Agence de l'eau Loire-Bretagne